Objectif incognito au tournoi de lutte.

Fan de lutte suisse ou non, toute personne vivant en Suisse se doit de connaître les bases suivantes.

Voilà donc les faits principaux.

Comment s’appelle le roi de la lutte actuel?

Matthias Glarner

Qu’est-ce qu’un méchant?

Dans la lutte, quand on parle de «méchant», on n’entend non pas un adversaire sournois mais simplement un lutteur ayant remporté une couronne fédérale au cours de sa carrière. 

Pourquoi une couronne de laurier et non pas une couronne en métal précieux?

Pour un lutteur, il n’est rien de plus précieux qu’une couronne de laurier. En effet, celle-ci est décernée à 15% au minimum et à 18% au maximum de tous les lutteurs lors des tournois fédéraux. 

Qu’est-ce qu’une passe?

Il n’y a rien de charnel dans ce terme. Une passe correspond tout simplement à un round dans la lutte et dure entre 4 minutes (fêtes régionales) et 16 minutes (rencontres fédérales).

Quels sont les lots en jeu?

Il y a aussi bien des prix en espèces que des prix en nature, à la «table aux dons». Les meilleurs lutteurs peuvent choisir leur gain: traditionnellement, des cloches de vaches ou des meubles en guise de prix principal mais souvent aussi un taureau. Et ce genre de lots vivants peut vite peser lourd, plus précisément jusqu’à une tonne!

Comment appelle-t-on le terrain de lutte?

Sägemehlring (de l’allemand «ring de sciure de bois»). Cette arène en forme de cercle d’un diamètre de 7 à 14 mètres est recouverte d’au moins 23 m3 de sciure de bois.

Pourquoi l’«essuyage» final?

Il s’agit là d’un geste de respect du vainqueur face au perdant. En effet, dès que le perdant se relève, le gagnant lui retire la sciure accrochée sur son dos.

× Fermer