Objectif bouquetins.

Il y a encore près de 110 ans, le bouquetin était considéré comme une espèce éteinte. Aujourd’hui, on dénombre à nouveau d’importantes populations en Suisse.

Histoire

Afin de réintroduire le bouquetin dans nos régions, trois jeunes adultes furent subtilisés en 1906 du domaine de chasse royal de Victor Emmanuel II d’Italie et réimplantés avec succès dans le parc zoologique de Peter & Paul, à Saint-Gall. Cet élevage s’est étendu à l’Oberland saint-gallois, aux Grisons, à la région de Berne et au Parc national suisse, où le nombre de bouquetins n’a cessé de croître. Actuellement, près de 16 300 bouquetins vivent dans les Alpes suisses. Ils sont protégés par le droit fédéral mais leur chasse est toutefois autorisée.

Colonies de bouquetins du Niederhorn, Beatenberg, BE

Sur les hauteurs du lac de Thoune, des colonies de bouquetins vivent en liberté dans un paradis naturel, et coexistent avec des chamois, des marmottes et des aigles royaux. Conseil: un trajet spécial est proposé au petit matin vers le Niederhorn afin de pouvoir observer la faune.

Parc zoologique Peter & Paul, Saint-Gall, SG

Ce parc animalier a été créé afin que les habitants de la ville puissent venir admirer les espèces d’animaux locaux dans leur environnement naturel. Les enclos étaient particulièrement vastes et le sont encore aujourd’hui.

Parc des bouquetins, Wergenstein, GR

Une importante colonie de bouquetins de quelque 350 animaux vit aux alentours du Piz Beverin. La visite du «Center da Capricorn» à Wergenstein permet de voir le bouquetin de plus près.

Conseil face à un bouquetin:

les bouquetins sont des animaux farouches. Ne vous approchez pas d’eux afin de ne pas les effrayer. Dans la plupart des régions, les bouquetins se sont familiarisés avec les hommes et sont moins farouches. On peut même les approcher à 20 m.

× Fermer