Objectif discours du 1er août.

Rédiger un discours n’est pas chose aisée. Mais n’ayez crainte, avec ces cinq astuces, tenir un discours du 1er août devient un véritable jeu d’enfant.

1. Qu’est-ce que je veux dire?

1. Réfléchissez au message que vous voulez faire passer. Formulez les idées fondamentales en une phrase. Celle-ci représentera la base et le centre de votre discours. Le jour de la fête nationale est idéal pour évoquer sa relation à la Suisse. Établissez donc une liste de mots-clés concernant ce qui vous plaît dans votre pays et ce que vous appréciez moins. Cette liste thématique formera les vingt points-clés de votre discours.

Quant à la structure, elle se fera selon les quatre étapes suivantes.

2. Qui est mon public?

Informez-vous au préalable du public auquel vous vous adresserez afin de formuler l’introduction en conséquence. Par exemple, faudra-t-il tutoyer ou vouvoyer les auditeurs? Si vous optez pour le tutoiement, votre discours sera plus personnel, contrairement au vouvoiement qui impliquera davantage de distance et une approche plus générale.

3. Tambours et trompettes

Votre attention S.V.P.! Faites une entrée en grandes pompes. Entamez votre discours avec une accroche qui donnera envie à votre public d’en entendre plus. Mais comment? Les rédacteurs de discours ne jurent que par la méthode consistant à écrire en tout premier ce qu’ils ne veulent absolument pas dire. Il en résulte souvent une phrase d’introduction parfaite.

4. Objectif du discours et points essentiels

Dans la partie principale, il s’agira de formuler les vingt points-clés. Pour ce faire, rédigez une phrase (ou max. deux) pour chaque point. Si vous peinez particulièrement à trouver les mots pour l’un ou l’autre point, mieux vaut le laisser tomber. Ainsi, votre discours se réduira à l’essentiel. N’oubliez pas: pour les discours, le mieux est l'ennemi du bien.

5. Long discours, brève conclusion

À la fin, le but est de résumer ce qui a été dit, à savoir en une phrase clé: l’objectif du discours. Prenez congé en évoquant un point. Comment faire? Voici une méthode éprouvée: endossez simplement le rôle d’un autre personnage et questionnez l’objectif de votre discours d’un tout autre point de vue. Ou alors, racontez une plaisanterie en accord avec le sujet tout à la fin: le public rira – certainement aussi un peu parce qu’il sera soulagé que le discours soit terminé.

× Fermer